Le cannabidiol agit sur le corps en se fixant sur notre propre système endocannabinoïde (SEC).

Tous les êtres humains possèdent un SEC qui a aussi été identifié chez les mammifères, les oiseaux, les amphibiens, et bien d’autres espèces d’animaux.

C’est un système de neurotransmission qui se trouve dans les différentes zones de notre organisme, et qui agit comme messager pour réguler les différents organes et systèmes de notre corps.

Le système SEC est composé de récepteurs de cannabinoïdes et de ligands, les cannabinoïdes, qui vont se fixer à ces récepteurs et les activer.

Il existe principalement 2 types de récepteurs cannabinoïdes:

  • les récepteurs CB1 surtout présents dans le cerveau et le système nerveux central
  • les récepteurs CB2 se situant essentiellement dans les organes périphériques (le cœur, l’estomac, le pancréas, le système digestif, système musculaire, système osseux) et dans les cellules liées au fonctionnement du système immunitaire.
CBD agit sur notre système endocannabinoide

Une des spécificités du système endocannabinoïde est de s’adapter à la plupart des situations pathologiques de manière ciblée, en régulant à la hausse la production moyenne d’endocannabinoïdes et de récepteurs aux cannabinoïdes lorsqu’il faut compenser un déséquilibre local.

Au vu de la répartition des récepteurs cannabinoïdes dans les différentes parties de l’organisme, nourrir son SEC contribue à réguler les différents systèmes de notre corps afin de conserver l’homéostasie c’est-à-dire à maintenir l’équilibre intérieur quelles que soient les contraintes externes.